Mesures Covid : Extension de la limite kilométrique

Le tennis et les autres sports de plein air bénéficient désormais de mesures d’allègement des restrictions de déplacement. Découvrez toutes les conséquences sur la pratique des mesures nationales dans le cadre de la lutte contre la pandémie.
Texte

Le Ministère chargé des sports a précisé le samedi 3 avril, par la publication d’un communiqué de presse et d’un tableau, l’impact de ces mesures de restriction sur la pratique sportive, qui sont en vigueur depuis le 3 avril à minuit, et ce pour 4 semaines, soit jusqu’au 3 mai prochain.

A noter que depuis le 9 avril, il est possible de se déplacer dans un rayon de 30 km ou dans tout son département (au lieu de 10km jusqu’alors) pour rejoindre le club affilié au sein duquel on est licencié.

Ces nouvelles mesures sont le prolongement des mesures en vigueur dans les 19 départements et s’appliquent désormais à l’ensemble du territoire national.

Les clubs FFT et structures habilitées peuvent rester ouverts pour la pratique libre ou encadrée de nos disciplines, sur terrain extérieur, dans la limite de l’application du couvre-feu de 19h00 et dans le respect strict du protocole sanitaire en vigueur (2 m de distanciation).

Concernant l’Outre-mer, les mesures varient au cas par cas, pour chaque territoire.

Qu’en est-il de la pratique des mineurs ?

Précision en ce qui concerne les mineurs : la pratique encadrée, exclusivement en extérieur, est toujours possible.

À ce titre, les stages (sans hébergement), les cours pour les mineurs en horaires aménagés, les écoles de tennis… sont autorisés.

Quelles conséquences pour les publics prioritaires ?

Les publics prioritaires (sportifs professionnels, sportifs de haut niveau, Plans de Performance fédéraux, personnes en formation universitaire ou professionnelle, personnes détenant une prescription médicale d’activité physique adaptée APA, personnes à handicap reconnu par la MDPH) peuvent continuer à pratiquer sur courts extérieurs comme intérieurs.

À ce titre, les éducateurs sportifs encadrant ces publics ont l’autorisation de le faire en intérieur.

Les compétitions demeurent autorisées, à huis clos, pour les seuls publics professionnels et SHN.

Repondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *